L’attachement de l’épicerie aux nouvelles musiques issues des quatre coins du monde ne se dément pas.

 

Mais voilà, là où l’on parle souvent d’hybridation et de création d’un style nouveau, puisant sans cesse dans de nouvelles inspirations, le projet Cheveu et Group Doueh pose un nouvelle pierre à l’édifice. Les deux groupes aux univers si différents, electro punk d’un côté, blues psychédélique tout droit venu du Sahara occidental de l’autre, ne cherchent pas ici à fusionner ou à récrire la musique de l’autre, mais bien à la superposer, en acceptant les hasards généreux, les empilements hétérogènes, en ne jouant jamais sur la concession.

 

Le résultat est bluffant, chacune des identités se superposant sur l’autre, ou à côté, et évoluent selon les moments de l’album jusqu’à donner une toute nouvelle lecture. De l’electro, du rock, une forme de blues particulier, empreint de cette incroyable culture qui se joue aux confins du Maroc et du Niger, et bien c’est un peu tout ça en même temps, pas étonnant que le label Born Bad y ait porté la plus grande attention.